art. 215, mai 2018 | document • Le voyage en Asie de 1965, dans «Le Monde»

Présence d'André Malraux sur la Toile, article 215, mai 2018

Revue littéraire et électronique de <www.malraux.org> / ISSN 2297-699X


 

Le voyage de Malraux en Asie de 1965, dans Le Monde

 

  1. «M. André Malraux […]», Le Monde, n° 6358, 24 juin 1965, p. 9.
  2. «M. Malraux se rend à Pékin», Le Monde, n° 6380, 20 juillet 1965, p. 1.
  3. «Bulletin de l'étranger. M. Malraux à Pékin», Le Monde, n° 6382, 22 juillet 1965, p. 1.
  4. «M. Malraux compte s'entretenir avec les dirigeants chinois», Le Monde, n° 6382, 22 juillet 1965, p. 2.
  5. «Le Voyage de M. Malraux en Chine», Le Monde, n° 6382, 22 juillet 1965, p. 16.
  6. «M. Malraux visite le nord-ouest de la Chine», Le Monde, n° 6386, 27 juillet 1965, p. 2.
  7. «M. André Malraux est de retour à Pékin», Le Monde, n° 6389, 30 juillet 1965, p. 5.
  8. «Entretien Malraux – Zhou Enlai», Le Monde, n° 6392, 3 août 1965, p. 3.
  9. «M. Malraux reçu par le président Mao Zedong», Le Monde, n° 6393, 4 août 1965, p. 2.
  10. «M. André Malraux reçu par le président Mao Zedong», Le Figaro, n° 6510, 4 août 1965, p. 6. («Aucune communication n'a été faite à l'issue de cette rencontre. Mais les observateurs font remarquer que si M. Malraux présente cette visite comme un voyage privé, Pékin emploie toujours à son égard le terme d'“envoyé spécial du général de Gaulle”.»)
  11. «M. Malraux a remis à M. Mao Zedong une lettre du général de Gaulle», Le Monde, n° 6394, 5 août 1965, p. 1.
  12. «Les Entretiens de M. Malraux à Pékin prouveraient la possibilité d'un dialogue Chine – Occident», Le Monde, n° 6395, 6 août 1965, p. 2.
  13. Wetz, Jean, «Pendant quelques jours, M. André Malraux aura des entretiens avec les dirigeants indiens», Le Monde, n° 6396, 7 août 1965, p. 2.
  14. «M. André Malraux : mes conversations avec Mao Zedong ont été un dialogue sur les problèmes de ce temps», Le Monde, n° 6397, 8-9 août 1965, p. 2.
  15. Wetz, Jean, «La Visite du ministre français en Inde. M. Malraux suscite quelque étonnement en déclarant qu'“il n'y a pas de problème grave entre Pékin et New-Delhi”», Le Monde, n° 6398, 10 août 1965, p. 2.
  16. Wetz, Jean, «En Inde. M. Malraux a visité les mausolées de Gandhi et de Nehru, mais n'a pas vu la foule venue en pèlerinage», Le Monde, n° 6399, 11 août 1965, p. 3.
  17. «M. Malraux a reçu le titre de docteur “honoris causa” de l'université de Bénarès», Le Monde, n° 6401, 13 août 1965, p. 3.[1]
  18. «M. André Malraux de retour à Paris», Le Figaro, n° 6519, 14-15 août 1965, p. 6. («M. André Malraux est rentré hier matin à Orly, oû il a été accueilli par un représentant de l'ambassade de l'Inde. Le ministre d'Etat rendra compte de son voyage en Asie au Conseil des ministres de mercredi.»)
  19. «Au Conseil des ministres. M. Malraux rend compte de son voyage à Pékin et à New Delhi», Le Monde, n° 6406, 19 août 1965, p. 1.

       «La manière dont M. Malraux avait été reçu à Pékin puis à New Delhi et les propos qu'il y avait tenus avaient attesté le caractère officiel et la portée politique de son récent voyage en Chine et en Inde. […] Si une initiative doit être prise — qu'il s'agisse du Vietnam, de la politique européenne ou de l'“organisation du monde” dont M. André Malraux parlait en quittant New Delhi, — c'est à Colombey-les-deux-Eglises qu'elle sera méditée et préparée.»

 


 

  1. Le Monde du 22.07.1965

Le voyage de M. Malraux en Chine

A propos du voyage de M. Malraux, à Pékin, M. Peyrefitte a précisé que ce sujet n'avait pas été abordé en conseil, mais a tenu néanmoins à faire quelques commentaires.

«Ce voyage, a-t-il dit, permettra d'établir des contacts entre les deux pays pour accroître les échanges d'informations réciproques. Mais il n'a aucun rapport avec la situation en Asie du Sud-Est.

D'ailleurs, a poursuivi le ministre, la conjoncture à l'heure actuelle dans cette partie du monde n'ouvre malheureusement pas, à nos yeux, de perspectives favorables de développement pacifique.

Le voyage de M. Malraux, a-t-il encore précisé, est un voyage privé, mais qui n'est pas sans présenter de l'intérêt d'un point de vue général. L'ampleur de l'esprit de M. Malraux et son expérience passée le prédisposent à s'intéresser à la Chine, dont il a connu jadis plusieurs des dirigeants actuels.»


 

  1. Le Monde du 30.07.1965

Malraux est de retour à Pékin

Pékin, 29 juillet (A.F.P).

 — Après avoir effectué un voyage de cinq jours dans le Henan et le Shanxi, M. André Malraux, ministre d'Etat chargé des Affaires culturelles, est rentré à Pékin jeudi.

Le ministre français, qui a eu la semaine dernière un entretien avec M. Chen Yi, ministre chinois des Affaires étrangères, compte rester quelques jours encore dans la capitale chinoise, où il aura d'autres conversation avec les dirigeants chinois.


 

  1. Le Monde du 03.08.1965

Entretien Malraux – Chou En-lai

Pékin, 2 août (A.F.P).

 — M. André Malraux, ministre d'Etat français, chargé des Affaires culturelles, a eu lundi matin avec M. Chou En-lai, premier ministre de Chine populaire, un entretien de trois heures. Cet entretien, a annoncé un porte-parole de l'ambassade de France à Pékin, «a permis un échange d'informations sur les problèmes internationaux tenant compte des modifications apportées par les évènements à la politique des différents pays». Il a ajouté que les problèmes d'échanges culturels entre la France et la Chine avaient été «largement abordés» et que l'entretien s'est déroulé dans une atmosphère «très cordiale».


 

  1. Le Monde du 04.08.1965

Malraux reçu par le Président Mao Tsé-Toung

Pékin, 3 août (Reuter, A.F.P).

 — M. André Malraux, ministre d'Etat français, chargé des Affaires culturelles, a été reçu mardi par M. Mao Tsé-Toung, président du comité central du parti communiste chinois et par M. Liu Shao-chi, président de la République, annonce l'agence Chine nouvelle.

Malraux a eu avec les dirigeants chinois une «conversation amicale», le ministre des Affaires étrangères chinois M. Chen Yi et l'ambassadeur de France à Pékin, M. Lucien Paye assistaient à cet entretien.

Mardi soir le maréchal Chen Yi, vice-premier ministre de Chine et ministre des Affaires étrangères, avait offert un banquet en l'honneur de M. Malraux.

Dans son allocution, le maréchal Chen Yi s'est félicité du développement considérable des contacts culturels et économiques intervenus depuis l'établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine.

«En dépit de la différence qui sépare les systèmes politiques et sociaux de nos deux pays, nos peuples sont attachés à la paix et désirent développer entre eux des relations amicales, a-t-il déclaré.

Les faits ont montré depuis un an et demi que de larges perspectives sont ouvertes au développement des relations entre nos deux pays». Le vice-président du conseil chinois a enfin exprimé l'espoir que la visite de M. Malraux contribuera à développer les rapports amicaux et à assurer une meilleure compréhension entre les peuples français et chinois.

«Il est vrai que nos systèmes sociaux sont différents, a déclaré à son tour M. Malraux. Il est vrai aussi que les uns et les autres nous avons eu à lutter contre un envahisseur puissant, qui, les armes à la main, était venu combattre en des lieux où il n'aurait pas dû être. Pour la France et le peuple français, vous êtes une légende», a conclu le ministre, ajoutant que la célèbre «longue marche» et le combat du peuple chinois servent d'exemple à toute l'humanité.

[1]     L'article se termine par un appendice entre crochets et en gras contenant ces deux phrases : «M. Malraux devait quitter New Delhi jeudi [12 août 1965] directement pour Paris. Son séjour en Iran a, en effet, été annulé.»


Pour lire les articles.


 

 mao11

 Chen Yi, Mao, Malraux, Lucien Paye (ambassadeur de France)

 


 

 

benares11 

 en 1973

 

benares10