Document • Malraux à Dakar («Le Monde» du 30 mars 1966)


Questions africaines

A Dakar

M. MALRAUX :

l'aide de la France à l'Afrique ne sera en aucun cas diminuée.

 

Dakar, 30 mars (A.F.P.) – «L'aide de la France à l'Afrique dans le cadre de la coopération ne sera en aucun cas diminuée», a déclaré mardi soir [29 mars 1966]  M. André Malraux à son arrivée à Dakar, où il venu assister à l'ouverture du premier Festival mondial des arts nègres.

Répondant à une question, M. Malraux a précisé : «Une augmentation de cette aide dépend de mes collègues de la coopération : c'est un problème technique, mais une diminution serait un problème politique.»

Après avoir indiqué qu'il estimait que l'idée d'un Commonwealth à la française, exposée par le président Senghor, était valable, le ministre d'Etat, interrogée sur le sens qu'il donnait au Festival, a dit : «Il est évident que ce qui est tenté ici aujourd'hui est la première tentative réelle de donner à l'Afrique sa conscience dans le domaine de l'esprit. C'est le Sénégal qui en a pris la responsabilité, et je pense que, lorsque nous serons morts, on dira : l'Afrique à commencé à trouver sa conscience profonde le jour où le Sénégal a pris la responsabilité de lui apporter cette conscience.»

Le Monde, n° 6598, 31 mars 1966, p. 7.

 

Pour télécharger ce document.