10 décembre 2010 • Fondation Gianadda : «De Renoir à Sam Szafran : parcours d’un collectionneur»

La fondation Gianadda (Martigny) présente 120 oeuvres issues d’une collection privée dont le propriétaire a désiré rester anonyme.

«Les chefs d'œuvre ne manquent pas dans cette collection : remarquons un somptueux Claude Monet, Nymphéas (1914-1917), Julie au violon peint en 1893 par Berthe Morisot, ou un vigoureux fusain d'Edgar Degas, Les Blanchisseuses (vers 1902) – toutes œuvres que les fidèles de la Fondation reconnaîtront sûrement. Ils se souviendront aussi de certaines toiles magistrales peintes par Paul Signac, comme Avant du Tub (1890). Pratiquement jamais vus en revanche, il y aura, parmi tant d'autres, un remarquable Maurice Denis, Avril, les anémones (1891), à la provenance particulièrement prestigieuse ou l'éblouissant pastel de Sam Szafran, Imprimerie Bellini (1972).» (Texte de présentation du site Fondation Pierre Gianadda.)

 

masson redon
 André Masson, Le Météore, 1939. Odilon Redon, Bouquet de fleurs des champs, vers 1905.